Le blog prêt à dépasser la page

Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire sur ce blog et nous vous en remercions. Vous êtes aussi de plus en plus nombreux à nous signaler les profils suspects, à enquêter sur les personnes qui partagent les appels à la haine. De plus en plus nombreux à nous envoyer vos preuves, vos captures écrans.

Grâce à vous, sur Google, le blog est désormais référencé. Quand on cherche « Barakat Escroquerie », le billet sur les risques juridiques encourus par les auteurs arrive en première page. La page d’accueil du blog est mise en avant aussi.

Barakat Escroquerie

Il faut continuer. Car ce faisant, vous permettez d’informer toutes les personnes qui seraient tentées de rejoindre la page Facebook des risques qu’elles courent, et des poursuites judiciaires qui peuvent exister. Un citoyen averti en vaut deux.

Continuez à partager ce lien. Et continuez à nous envoyer vos captures écrans et vos enquêtes.

Le patron de l’ANEM récidive

Vous vous souvenez de Tahar Chalal ? L’ancien patron de l’ANSEJ, aujourd’hui à la tête de l’ANEM, qui partage des posts diffamatoires et appelant à la violence contre des journalistes notamment.

Tahar Chalal, qui semble décidément bien crétin, vient de changer son nom et son prénom sur Facebook pour ne pas être retrouvé par les enquêteurs de ce blog. Tahar Chalal a pensé que cela suffisait pour continuer à déverser sa bile de haut fonctionnaire tenu de respecter la loi – en théorie – contre ceux qui ne partagent pas ces mêmes idées.

Nous avons retrouvé Tahar Chalal (nous mentionnons plusieurs fois son nom pour des raisons de référencement. Il faut que l’on puisse tomber directement sur ce papier quand on tapera désormais son nom sur Google).

Barakat Escroquerie

Tahar Chalal s’appelle désormais Moh Chaalal. Moh, comme son premier prénom Mohamed. Comment sait-on que c’est lui ? Grâce à l’url identique qui se finit en « tahar.chalal.9″

Tahar Chalal a aussi changé sa photo de profil. Il affiche désormais un bébé bien joufflu. Alors nous avons décidé de vous mettre ici trois photos du bonhomme pour que vous puissiez aisément le reconnaître. Si d’aventures vous le croisiez dans la rue.

Barakat Escroquerie Barakat Escroquerie Barakat Escroquerie

Au fait, Momo, cherche pas à changer ton url Facebook : c’est impossible. Voilà. De rien.

Quand des fakes parlent à des fakes

La page « Barakat Escroquerie 2014″ a des ambitions. Enfin, une : se transformer en site. La propagande va donc se déplacer sur dzfree.org, un nom de domaine déposé en mai 2011 comme en témoigne la recherche de whois.

Barakat Escroquerie

 

Si l’identité de l’acheteur est anonymisée, sachez qu’il est possible de lever cet anonymat si décision de justice il y a. Et comme les serveurs sont hébergés dans un Etat de droit, vous savez ce qu’il vous reste à faire : porter plainte dès la première incartade ! L’annonce de la création du site n’a, en tout cas, pas soulevé l’enthousiasme sur la page « Barakat Escroquerie 2014″.

Barakat Escroquerie

Trois partages à peine, six commentaires à 16h. Mais ce qui frappe, c’est que seuls des faux comptes ont réagi à cette annonce. Ce qui conforte l’idée de l’achat de likes et de profils. A l’exception de Zamitti Hamdi, tous les autres sont des fakes.

Qui es-tu d’ailleurs, Zamitti Hamdi ? L’homme se présente comme chef d’entreprise à Cannes. Ce que confirme une simple recherche sur Google. On trouve aussi plein de photos de lui :

Barakat EscroquerieBarakat EscroquerieBarakat Escroquerie

Il a une chaîne Youtube. Sur laquelle il contribue à diffuser des vidéos anti-DRS. Comme vous le voyez, un vrai amoureux de la stabilité.

Comment « Barakat Escroquerie 2014″ ment sur son nombre de likes

Barakat Escroquerie

Sur ce blog, nous vous répétons depuis quelques jours que les créateurs de « Barakat Escroquerie 2014″ ne sont pas très très futés. Nous vous l’avons prouvé , , et encore , avec le nom de l’une des personnes à l’origine de la page.

Arrêtons-nous à présent sur ce chiffre, 15.523 likes, absolument bidonné par la bande d’amateurs. 15.523 fans au 21 avril, pour une page créée le 24 mars, cela équivaut à plus de 535 likes par jours, pendant 29 jours.

Or, la courbe de nouveaux « likes » affichée ci-dessus montre que la progression n’a pas été linéaire. Bien au contraire, à partir du 31 mars, la courbe s’affole et s’envole !

Mieux que ça : passez une heure ou deux sur « Barakat Escroquerie 2014″ et consultez les profils de ceux qui commentent les posts. Beaucoup affichent une dizaine d’amis seulement, ce qui laisse à penser que ce sont des faux comptes créées pour gonfler les chiffres de la page et donner le sentiment d’un appui populaire qui n’est en réalité que factice.

Prenons un exemple pour être plus clair. Jamel Bensafi qui poste ça le 16 avril :

Barakat Escroquerie

 

Jamel Bensafi n’a que cinq amis (il est censé être commerçant, c’est inquiétant). Et sa photo ne semble pas vraiment être la sienne puisque lorsqu’on lance la recherche sur le cliché … tadaaam ! Google nous informe que la photo est celle d’une agence, et qu’elle a déjà été utilisé à Annaba et en Belgique pour d’autres personnes que Jamel Bensafi.

L’achat de likes et la création de faux profils est typique des agences de communication digitale un peu filoutes sur les bords qui bernent leurs clients en leur laissant penser que ça marche encore.

 

Barakat Escroquerie

L’un des créateurs de la page : Adda Fodil Echchikh

L’enquête avance à pas de géant. Et pour cause : nos amis de « Barakat Escroquerie 2014″ ne sont pas super méga doués sur le web. Même s’ils le laissent croire à leurs clients. Leurs clients ? Et oui ! Derrière la page diffamatoire, on retrouve Orbit Communication Agency. Sur sa page, l’agence dirigée par Adda Fodil Echchikh partage les posts diffamatoires. Adda Fodil Echchikh … Tiens, tiens, comme ce Monsieur qui fut l’un des premiers à liker « Barakat Escroquerie 2014″.

Barakat Escroquerie

Devinez quoi : il est possible de contacter ce Monsieur. Par mail : adda-echchikh@hotmail.fr. Ou par téléphone : 021815235. Si vous souhaitez le rencontrer personnellement, c’est possible aussi. Son entreprise est hébergée à la Cité 63 Logements, Bt 7, n°3 à Rouiba près d’Alger. Vous serez forcément bien accueilli, sans doute en poésie, puisque Monsieur fait des vers. Enfin prétend.

Barakat Escroquerie

(A la lecture de ses poèmes, on comprend mieux pourquoi son cousin a sombré dans l’alcoolisme).  Dans le registre famille, on retrouve aussi :

- Mohamed, qui essaye désespérément de trouver l’amour

- Issam, le cinéaste

- Miloud, l’avocat

Lequel ne parle manifestement pas à Adda, sinon, il saurait qu’il est hors la loi au regard du Code pénal.

Intermède visuel : reposons-nous les yeux un peu. Trop de texte tue le texte. Pour vous, des photos de Adda Fodil Echchikh.

Barakat Escroquerie

Une mosaïque de couleurs, une farandole de poses, un méli-mélo d’expressions qui nous a ravi le coeur. (Au fait, il a un deuxième compte Facebook).

État

Que risquent les créateurs de « Barakat Escroquerie 2014″ ?

En vertu de l’article 298 du Code pénal, « toute diffamation commise envers les particuliers est punie d’un emprisonnement de cinq jours à six mois et d’une amende de 5.000 à 50.000 DA ou de l’une de ces peines seulement ».

Est considéré comme diffamation, au titre de l’article 296, « toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération des personnes ou du corps auquel le fait est imputé ». Pire : « La publication directe ou la reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable ».

L’injure est elle aussi réprimée par le Code pénal. L’article 299 précise que « toute injure commise contre une ou plusieurs personnes est punie d’un emprisonnement de six jours à trois mois et d’une amende de 5.000 à 50.000 DA ou de l’une de ces deux peines seulement. »

Selon l’article 297, « toute expression outrageante, terme de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait, est une injure. »

Pour l’injure comme pour la diffamation, les faits de s’en prendre à un groupe « ethnique ou philosophique, ou à une religion déterminée » est un fait aggravant lorsque l’objectif est l’incitation à la haine.

En ce qui concerne la divulgation de la vie privée d’autrui, le Code pénal version 2012 introduit  l’article 303 bis qui prévoit une peine d’emprisonnement « de six mois à trois ans et une amende de 50.000 à 300.000 DA quiconque, au moyen d’un procédé quelconque, porte volontairement atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui. » Parmi les moyens illégaux mentionnés par la loi : enregistrer ou transmettre « sans l’autorisation ou le consentement de celle-ci l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé ».

« La tentative du délit prévu par le présent article est punie des mêmes peines que l’infraction consommée » précise le droit. Mais le législateur a été clément : « Le pardon de la victime met fin aux poursuites pénales ».

Barakat Escroquerie

Cheb Tarik, un artiste raté, une escroquerie à part entière

Vous connaissez Tarik Cheb Deux ? Mais si, Tarik Cheb Deux, ce profil qui sur « Barakat Escroquerie 2014″ publie des messages insultants ? Ou partage les appels à la violence ?

Barakat EscroquerieBarakat Escroquerie

Derrière ce doux pseudo : Cheb Tarik, artiste raté adepte de la chita, que l’on voit notamment dans le clip « Notre serment pour l’Algérie ». (Il est apparemment adepte de polyphonies corses).

Barakat Escroquerie

Cheb Tarik, qui n’a rien fait de sa vie, essaye de percer désespérément. Depuis quelques années, sa spécialité c’est les mariages. Enfin, quand le number one Cheb Yazid n’est pas disponible. Un has been who has never been, en fait. (Ecris-nous Tarik, on t’expliquera ce que ça veut dire).

Il a un site. En construction, comme l’ensemble de sa vie d’ailleurs. Sur son profil, il pose … en France, signe de l’amour qu’il porte à son pays. Plusieurs de ses photos le montrent hors de nos frontières, comme ici dans le quartier des putes à Paris, en compagnie masculine (on a la vie sexuelle que l’on peut) :

Barakat Escroquerie

Faits marquants  : il a tantôt essayé de ressembler à Snoop Dogg, tantôt à Sean Paul, tantôt à Justin Timberlake.

Barakat Escroquerie

Hey bouffon, retourne vendre de la chawarma !

Barakat Escroquerie